Syniandra
Bienvenue sur les terres de Syniandra Aventurier,

Le forum est malheureusement assoupi... Jetez un oeil à nos partenaires, peut-être trouverez-vous ce que vous recherchez :
http://www.syniandra.com/f115-partenariats

Bonne route sur les chemins du Role Play !


Aventurez-vous sous la frondaison des arbres...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire : Passée, Présente et... A venir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaytan

avatar

Emissaire des Dieux


Messages : 860

Feuille de personnage
Age: Millénaire
Allégeance: (Tolnedrain, Sylvorn, Aradriel...)
MessageSujet: Histoire : Passée, Présente et... A venir. Jeu 26 Jan - 22:30

image entete



Les légendes racontent que Syniandra fut créée il y a à peine plus de mille ans.
Un grand regroupement de Dieux et de Déesses avaient mis leurs pouvoirs en commun pour créer ce monde qui devait rassembler des races à leur image ou à leur goût.

- Création -

De nombreuses races apparurent donc sur les territoires encore vierges de Syniandra. Elles vivaient en harmonie et se partageaient les terres dans une paix qui auraient pu être éternelle. Les elfes, les vampires, les humains, les nains, les centaures, les fées et tant d’autres dont l'apparence dépassait l'imagination... Aucune n'envisageait de prendre le pouvoir sur les autres. Les Dieux protégeaient soigneusement leurs favoris et empêchaient tout conflit par des sorts puissants. Syniandra était leur œuvre commune, nul ne devait la briser. Les individus meurtriers ou trop violents qui avaient commis des actes punissables de mort en échappant aux sorts de Paix furent envoyés sur une île-prison, gardée par des soldats de tous les peuples. La peine de mort n'était pas assumée, tous préféraient exiler leurs meurtriers. L'île rocheuse pris le nom d'Île des Reclus.

Et pourtant, la guerre Syniandraine éclata. Un conflit blessant s'était répandu parmi les Dieux et les êtres vivants, une guerre qui resta gravée dans toutes les mémoires.


- Origines et Conséquences -

Les écrits les plus anciens annoncent que la Grande-Guerre avait pour origine un profond désaccord entre les Immortels Créateurs, qui s'ensuivit par des conflits sans pitié entre les Dieux. La discorde se répandit parmi les Peuples. Ces Dieux si soudés dans la création du monde, qui se déchirèrent dans des combats pour la domination, ne purent voir le Chaos s'étendre sur Syniandra. Reproduisant l’erreur des dieux, et profitant de leur absence, les dirigeants avides des Peuples avaient voulu conquérir le monde. Les sorts qui maintenaient la Paix Absolue avaient été défaits. La lutte pour la domination se répandit comme la peste, des peuples se déchirèrent, massacrèrent leurs frères. Rien n’arrêta les nombreux meurtres qui s'amplifiaient. Rien, ni dans le cosmos divin, ni sur Syniandra. Les rivières se gorgèrent du sang des morts.

Les races les moins solides, et auparavant choyées et protégées par leurs créateurs, virent leur nom effacer de l’histoire de Syniandra. Ce fut, entre autres, le cas pour les ents, les garous, les nains, des créatures mi-hommes mi-végétaux... Seuls quelques spécimen survécurent à cette éradication. Se cachant dans la nature, des minorités ne firent leur réapparition qu’après la fin de la guerre. Des races s'éteignirent totalement, d'autres se firent bientôt rares et se replièrent aux frontières les plus lointaines de Syniandra, épargnées du chaos ambiant. Sur l'île des Reclus, les soldats étaient partis soutenir leurs peuples respectifs. Les Reclus souffrirent alors de la Guerre. Quelques conflits parvinrent sur les côtes de leur île mais furent rapidement étouffés. Les prisonniers de races différentes se mélangèrent sur l'île, donnant une descendance particulière aux traits souvent épais mais à la longévité accrue. Ils mirent du temps à se développer, même si la guerre restait lointaine, du fait de la faible présence de femmes et du manque constant de ressources.

- Renaissance -


La fin de la guerre se fit de façon brutale, et encore de nos jours certains se rappellent des histoires de ces jours particuliers, non sans une certaine amertume ou une immense reconnaissance… Nombreux furent ceux qui tentèrent d’expliquer ce qui se déroula. L'histoire la plus sensée explique qu’un Dieu : Othamär, profondément affligé de voir alors le monde qu’ils avaient créé tomber en ruines, se révéla aux différents chefs des races majoritaires. La légende raconte que devant la puissance de ce Dieu et devant les paroles qu’il échangea avec eux, chaque dirigeant comprit que le monde ne dépendait pas d’eux. Que ce qu’ils faisaient à ce monde, des Dieux pourraient le leur faire dans une volonté de punition. Un sentiment d’impuissance et de crainte était né, ce même sentiment qui les décida à tenter l’impossible pour faire renaître la paix sur Syniandra. Les dernières races encore présentes choisirent la Paix. Jah, le chef humain, Geass le démon, Kuran le vampires, Araël l'elfe et enfin Haëldra l'elfe noire se rencontrèrent dans ce qui est aujourd’hui appelé la « Clairière Sacrée ». Les Dieux cessèrent également leurs querelles sous l'impulsion d'Othamär, mais nombre d'entre eux avaient péri dans ce conflit.

Au terme de cette rencontre, les différentes races séparèrent Syniandra en différents royaumes, répartissant les régions en fonction de l’importance de leur population, et sous la surveillance accrue de tous les Dieux apaisés. Des Lois Divines furent imposées à l'insu des Syniandrains : les puissants manipulateurs de Magie virent leurs pouvoirs bridés, l'obéissance totale aux Décrets des Dieux fut également exigée. Un émissaire divin apparut sur Syniandra sous la forme d'un hybride Aigle-Homme, nommé Shaytan. Cette entité très discrète eut pour mission de surveiller les moindres excès de pouvoirs. Il fut craint par les peuples qui voyaient leur Liberté d'antan diminuer à vue d'oeil, craint de par ses actions soudaines et sans pitié.

Le sang des Dieux Défunts fut versé sur les terres de Syniandra, en pluies réparatrices de couleur grenat. Les terres dévastées, les ruines fumantes et les cadavres qui couvraient les champs de bataille disparurent en quelques jours dans le sol purifié, les forêts renaquirent de leurs cendres avec une rapidité miraculeuse, les villes réapparurent comme si aucune guerre n'avait marqué Syniandra. Même les Cités-Etats, qui étaient le résultat des guerres civiles passées entre humains et races-soeurs, furent reconstruites par les pouvoirs divins. Un petit lac recueillit nombre de ces larmes de sang, s'étendant de manière impressionnante. Il fut alors appelé Lac Cramoisi, et persista comme témoin sacré de l'horreur passée. Les Reclus profitèrent des larmes réparatrices en voyant leurs côtes se remplir en poissons et leur petit territoire devenir arable.

- Nouvelle Ere -
C'est ainsi qu'une nouvelle ère s'instaura. Auparavant les Dieux ne faisaient que diriger Syniandra vers le meilleur avenir, sans jamais s'être dévoilés aux êtres qu'ils avaient créé. Quand ce Dieu Pacificateur, nommé Othamär, apparut donc aux habitants de Syniandra, sa religion fut créée et solidement ancrée chez les humains. Parmi ces individus, certains se vouaient corps et âmes pour celui qu’ils appelaient leur « Sauveur ». D'autres humains préférèrent sauver le modèle de leur Roi entré en contact avec les dieux : Jah, et le déifièrent. Othamär fut moins appréciés des autres races, soit parce que les Démons ou les Elfes Noirs se voyaient déjà diriger un grand Empire, soit parce que les Elfes repoussaient cette image de Dieu Guerrier assez brutal.

Des Dieux décidèrent d'imiter Othamär en présentant leur enveloppe corporelle à différents peuples qu'ils choisirent de protéger, ou bien qu'ils avaient créé. Les peuples cruels ou violents choisirent de vénérer le Dieu Fourbe Pilwë ou Uraïca la Cruelle, tandis que d'autres comme les Elfes adorèrent alors la Déesse de l'Équilibre Indanel et celle des Éléments harmonieux Vaana. Les peuples de Syniandra purent choisir leur religion, leurs dieux.
Les Races qui s'étaient cachées pour échapper à leur extinction revinrent en toute discrétion sur leurs terres ancestrales, occupées à présent par d'anciens envahisseurs.

Les dirigeants présents lors de l'apparition d'Othamär étaient devenus des Rois respectés, ou bien des Régents admirés. Leurs descendants héritèrent du lourd fardeau de maintenir la paix sur Syniandra. Mais depuis plus de 650 ans, depuis la fin de la Grande Guerre, les Dieux n'ont plus fait aucune apparition spectaculaire, et ont réussi à faire oublier la Légende. Les Peuples reprennent une certaine liberté, la pratique de la magie puissante semble de moins en moins bridée par des sorts divins. Shaytan, l'Émissaire des Dieux n'a plus été vu depuis un long moment. Les légendes racontent qu'il est toujours sur Syniandra à surveiller les êtres, mais sans jamais pouvoir s'échapper de ce monde auquel il est lié, et prévenant régulièrement les Dieux des faits et gestes de leur créations.

A présent, en ces temps plus paisibles, et peu difficiles, les Démons se font plus téméraires et poursuivent leur quête de chairs fraîches à dévorer. Quant aux Elfes Noirs, ils fortifient leur peuple et leur territoire. Les Reclus se replient sur leur île, ignorés de tous, tandis que les Vampires restent discrets et peu nombreux. Les Elfes également se font discrets.
Quelques races que l'on pouvait croire disparues réapparaissent en nombre très restreint... Syniandra doit encore écrire son histoire la plus importante..

Les manuscrits prophétiques indiquent de grandes aventures. De grands individus aux pouvoirs fascinants commencent à apparaître, comme un contrecoup du sort de Paix qui avait affaibli pendant de longues années les différents peuples...

Revenir en haut Aller en bas
Shaytan

avatar

Emissaire des Dieux


Messages : 860

Feuille de personnage
Age: Millénaire
Allégeance: (Tolnedrain, Sylvorn, Aradriel...)
MessageSujet: Re: Histoire : Passée, Présente et... A venir. Jeu 26 Jan - 22:30



Stoppant sa lecture du livre "L'Histoire Légendaire", l'historien releva la tête sur son auditoire attentif. L'histoire de Syniandra intéressait toujours, son récit n'avait pas été interrompu par le moindre bruit. Il frotta sa courte barbe poivre et sel en souriant devant les regards captivés qu'il apercevait. Il se redressa, cala le livre sous son bras et débuta une série de commentaires.



- Comme vous l'avez remarqué, très peu de dates ou durée en années sont indiquées dans ce récit. D'abord car aucun système de datation stable n'avait été mis en place sur le continent tout entier, ensuite parce que les événements qui se sont déroulés dans ces temps reculés ont été tellement troublés que très peu d'historiens ou érudits purent établir une estimation précise. A la fin de la Grande Guerre fut donc instauré un nouveau calendrier. L'année 0 fut considérée comme celle de l'apparition d'Othamär aux humains. Selon le recoupage de nombreuses études, on peut tout de même envisager une échelle de temps comme suit...

Il prit une craie et se tourna vers la paroi rocheuse sombre et complètement lisse. D'une écriture serrée, il inscrivit les informations tout en les commentant.

An 0 : Apparition d'Othamär.
An 5 : Paix Véritable et Reliques Divines.


- La base de la datation est l'apparition d'Othamär -An 0. Au bout de cinq années, tous les dirigeants des peuples avaient vus Othamär et la guerre prit véritablement fin. La paix qui fut instauré fut cependant créée de manière artificielle, magique. Rien d'autre que la magie aurait pu stopper les pulsions sanguinaires de ces temps-là. Le sort de paix fut maintenu par cinq Reliques dispersées sur Syniandra et gardées par un Ordre secret et Shaytan en personne... Le sort de paix s'est affaibli au cours des années, mais maintenus au calme pendant très longtemps, les peuples ont oublié leurs violentes envies.

Sur la paroi, il traça quelques mots, tout en continuant à parler. Il épousseta la poussière crayeuse qui s'était déposée sur la manche de ses vêtements élimés.

~ Guerres Civiles
~ Cité-Etat
~ Esclavage



- Voyez, après l'an 5, les événements sont troubles, les dates n'ont donc pas été calculées, estimées... Certaines dates existent bien sûr, mais tellement approximatives qu'il ne sert à rien de les donner. Parlons des guerres civiles... Oui, bien sûr il y a eu des guerres civiles. Les résultats les plus importants de ces guerres civiles chez les humains ont été les créations de la cité de Thanit et de celle de Kilsev. Et ces guerres civiles expliquent l'existence de multiples nobles et comtés dans le Royaume Tolnedrain. Quant aux démons, leur nature profonde fait d'eux des rebelles sanguinaires. Les guerres civiles qui se sont déroulées dans l'empire de Mandor ont été ponctuées de massacres, mais n'ont jamais changé l'Empire et son fonctionnement : un empereur entouré de clans vassaux plus ou moins fidèles.

Il frotta sa barbe, pensif, et s'éclaircit la voix. Tant de questions, interrogations lui parcouraient l'esprit. Il se devait de répondre à toutes ces demandes.


- Ah, à présent une petite explication sur l'esclavage. C'était une coutume très répandue que de réduire les ennemis capturés en esclavage dans cette époque-là. Chez certains peuples les esclaves étaient parfois aveuglés pour rendre leur contrôle plus aisé. Depuis, l'esclavage est encore pratiqué chez les démons et les elfes noirs, et de manière très discrète chez les humains.

Satisfait de son exposé, il observa son auditoire. La lumière déclinante du jour traçait une ligne entre ombre et lumière sur la paroi rocheuse. Dans la grotte, l'historien fixait la paroi opposée à son tableau improvisé. La roche avait été gravée et représentait des silhouettes et des signes abstraits. Les yeux vides des gravures fixaient ceux de l'historien. Il se mit à rire. Ah, les détails si palpitants de l'histoire de Syniandra... Il en avait encore tant à raconter...

Revenir en haut Aller en bas
Shaytan

avatar

Emissaire des Dieux


Messages : 860

Feuille de personnage
Age: Millénaire
Allégeance: (Tolnedrain, Sylvorn, Aradriel...)
MessageSujet: Re: Histoire : Passée, Présente et... A venir. Jeu 26 Jan - 22:31



Chroniques Skavens
”Le récit du Conflit”


Ces chroniques sont tirées des Annonces et du suivi de l'Event Skaven.
Seuls les événements au coeur de l'event y sont contés. Vous retrouverez donc des passages similaires et pour plus de détails, n'hésitez pas à consulter le lien suivant :
Retrouvez l'Explication détaillée de la quête



Une marée noire aux millions de pattes, sans pitié et cruelle…

L’alerte arriva dans les différents fiefs de royaume bien après les premières rumeurs. Comme en tout temps et dans toutes les civilisations, les rumeurs allaient souvent à des vitesses bien supérieures que les nouvelles des messagers officiels…
Mais que disait cette rumeur ? Eh bien pas grand-chose… Tout ce qu’elle annonçait, c’était des disparitions. Des disparitions ? Rien de plus banal non ? Oui… Mais est-ce toujours aussi banal lorsqu’il s’agit de villages entiers ?

En effet, sur une zone à cheval entre Alerno et Lyal au nord-est du royaume humain, les nuits étaient devenues sources de terreurs. En moins de trois lunes, quatorze fermes et huit villages avaient totalement disparus de la carte. Lorsque l’armée allait enquêter sur place, les décors étaient toujours les mêmes : bâtiments en feu, outils, armes et nourriture disparus. Bien que des traces de bataille et de sang soient visibles un peu partout, on n’y trouvait aucun cadavre, pas même le moindre morceau d'arme ou de chair. Tout avait été nettoyé avec soin…

La nuit de la quatrième lune, un chasseur isolé eut la vision la plus effrayante de sa vie. Une marée noire remuante et bruissante. La montagne entière bougeait dans un tremblement de terre inhabituel. Mais ce n’était pas naturel. C'était comme si la montagne déversait des ombres, des milliers… Et des millions d’ombres rampantes et puantes… Tétanisé, il resta quelques instants de trop, fixant le spectacle. Lorsque sa raison reprit le contrôle de son corps, il était trop tard.
Une odeur fétide, des yeux rouges, puis une lame rouillée lui traversant la gorge. Ce furent les derniers souvenirs de ce chasseur imprudent…

Ce soir-là, dans la pénombre grandissante, la marée noire avait préparé son assaut, vaincu, et reflué à nouveau dans le plus grand secret. Nul ne devait survivre, et cette injonction silencieuse s'appliquait à la perfection.

La Marée Noire ne put garder très longtemps son mystère. La multitude qui la composait ne résistait plus à l'attrait des vies humaines à faucher et aux denrées presque offertes sous leurs assauts soudain. La cohésion parfaite s'atténua au fil des succès. Et le secret éclata un matin, lorsqu'un jeune homme survécut à la vague sanguinaire qui s'abattit sur sa ferme. Le carnage du bétail dont il fut témoin, la frénésie affamée des créatures autour du terrain lui donna une volonté de vivre, qui le porta sur une longue distance, alors qu'il était poursuivi, traqué.
Au poste de garde où il se réfugia, l'explication ne nécessita pas de détails. A l'horizon, les silhouettes sombres et trapues étaient la preuve physique que la menace était réelle. Chaque garde déserta son poste de garde pour répandre la nouvelle, les chevaux au galop fuyaient la présence des créatures derrière eux. Au loin, sous le flamboiement du soleil levant, la marée dut se retirer, vaincue cette fois. Elle avait brisé son mystère.

A présent, chacun connaissait son ennemi. La peur de l'ignorance disparut. Le royaume humain allait désormais faire face à la Marée.



Alors que les Skavens débutaient leur invasion, le Roi Belgarïon, Souverain du Royaume Tolnedrain, fut porté disparu. Alerno et Thanit subirent les assauts de l'armée ennemie, provoquant un état de siège des deux cités. Cependant la cité de Kilsev fut épargnée momentanément, n'intéressant pas les rats qui se concentraient sur les villes militaires. Quant au reste du royaume humain, il dut faire face à de nombreux pillages sanglants. Certains villages furent fortifiés ou complètement évacués, vidant certaines régions de leur population et abandonnant les cultures et une partie du bétail à la faim sans limite de l'envahisseur...
La stupeur de cet assaut soudain encouragea la formation de troupes armées improvisées chargées de défendre les villages ou de mener des assauts désespérés. Mais ces paysans faiblement équipés ne purent contrer efficacement la menace, certains groupes finirent même par basculer dans le brigandage.

Après quelques jours de siège, le corps du Roi Belgarïon fut retrouvé aux pieds des remparts d'Alerno. Sa mort soulèva d'importantes questions de succession. Le roi de Thanit, SaYoLe, dévoila une des inventions militaires de sa cité : le Corbec, un navire volant qu'il mena à la guerre. Entre temps, les skavens avaient élargi leur invasion en traversent la région frontalière. Leurs éclaireurs parvinrent aux frontières des royaumes elfes noirs, elfes et vampires.


Kilsev subit quelques attaques sporadiques de moyenne envergure. L'armée drow est en progression vers Thanit, stoppée brièvement à la Bourgade par leur rencontre avec une armée de démons présente pour la même tâche. Quelques hordes de Skavens ont déjà été éliminées en Région Frontalière. Les elfes noirs organisent leur royaume, le prépare à se défendre contre une éventuelle attaque de grande ampleur par les skavens. Et la question de savoir si l'armée envoyée vers Thanit suffira à repousser l'envahisseur se pose dans chaque conversation.
Les vampires ont été surpris à agir étrangement. Ils semblent participer à l'extermination des skavens, à leur manière...
Il y a encore de nombreux pillages et attaques de villages. Des disparitions très fréquentes ont lieu près d'une brèche élargie par le tremblement de terre. Des humains y ont été envoyés. Il s'avère qu'un tunnel plonge dans la montagne. Il n'a pas encore été exploré.


La guerre battait son plein contre les Skavens. Les Drows et les Démons, unis, venaient de secourir Thanit avec succès -comme une mesure de prévention ou dans l'attente de récompenses en échange de leurs services ? Les Elfes Noirs gardèrent le silence sur leurs motivations, enjoignant les démons et soldats de Thanit de ne pas perdre de temps dans un conseil de victoire tant que la capitale humaine ne serait pas libérée. Les Skavens avaient été durement repoussés, la plupart gisaient morts au pied des rempart de la Cité guerrière ou avaient été réduits en cendre par les brasiers. L'armée coalisée vit son nombre augmenter lorsque les elfes rejoignirent Thanit. Ils arrivaient après la bataille mais étaient prêts à côtoyer des démons et des elfes noirs pour libérer le reste du royaume humain. La décision fut prise entre tous les dirigeants des armées présentes : l'armée coalisée des Démons, Elfes Noirs, Elfes et Humains se mit en marche sur Alerno pour libérer la cité, puis sur Kilsev en nettoyer les derniers groupes skavens alentours.
Au cours de leur marche, les escarmouches se multiplièrent.
Devant Alerno, le Corbec, navire volant commandé par SaYoLe de Thanit mena le gros de l'assaut sur les assiégeants skavens. Le dirigent Thanitien dirigea aussi l'armée coalisée. Mais la coalition, formée de peuples indépendant supportant mal l'obéissance complète à un seul donneur d'ordre, subit d'importantes pertes. La moitié des rangs de la coalition furent perdus. Le Corbec fut également perdu sous les coups des projectiles ennemis. Ce fut une victoire pour le continent entier, mais les skavens avaient profondément blessés tous les peuples. La capitale humaine allait devoir reconstruire de nombreux bâtiments et les villages alentours attendaient également une aide à la reconstruction.
Après la grande libération d'Alerno, l'armée unie n'eut aucun mal à repousser les skavens près Kilsev. Là, la coalition se dissous rapidement et la majorité des forces armées regagna son royaume d'origine. Une armée plus petite persista pour chasser les derniers skavens du royaume. Un groupe d'une cinquantaine d'elfes noirs, intrigués par les mouvements de quelques skavens, les suivirent et découvrirent des galeries qui semblaient être le royaume des rats. Mais aucune autre nouvelle ne parvinrent à la surface.

A Alerno s'organise une grande fête où tous les hauts-dignitaires sont invités. La soirée qui se déroula fut l'occasion de fêter la victoire de la coalition mais également d'assister à la prise du pouvoir d'Andréa sur le trône de Tolnedrain.



- Carnet de Bord -

Liste des RPs liés à l'event :

-> La Déferlante s'abat à Alerno.
-> Le Vol du Corbec.
-> Le Siège de Thanit.
-> Une Conversation privée
-> Une Délegation étrange.
-> Les Clameurs de la Guerre.

Un autre événement notable s'est produit durant la guerre Skaven : l'Île des Reclus a disparu, touchée par un terrible tsunami... L'île n'est plus à présent qu'un Roc Ravagé.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire : Passée, Présente et... A venir.

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire : Passée, Présente et... A venir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Syniandra :: Bibliothèque :: Règles et Contexte :: Contexte-